post McCartney A to Z Manifesto: Spring 2021 Collection

Lorsque j’ai imaginé l’abécédaire McCartney : collection Printemps 2021, je me suis inspirée de la femme Stella, celle passée, présente et future. C’est un condensé de notre philosophie et de nos ambitions, affirmant notre marque à travers la mode tout en remettant toujours en question ce que nous faisons. Nous avons réinvesti des moments emblématiques de Stella et fait évoluer l’aisance naturelle et la féminité progressive qui sont devenues nos signatures.

Discover the 26 artworks:

Mon abécédaire a vu le jour pendant le confinement, un moment de pause qui a permis à notre famille et à notre communauté créative de penser et de retourner au monde avec une conscience accrue de ce qui importe vraiment. Chacune des 26 lettres ouvre une conversation sur nos valeurs, incarnées par une sélection d’artistes internationaux que j’ai choisis avec soin. Parmi eux, de vieux amis mais aussi des talents de la nouvelle génération que je tiens à soutenir en leur offrant mon audience. Ils ont fait preuve d’une générosité incroyable dans leurs œuvres et leur créativité, j’espère que cette opportunité rare vous plaira autant qu’à moi.

Amitiés, Stella

 

Découvrez mon nouvel abécédaire McCartney : collection Printemps 2021 en boutique, à leur réouverture, et en ligne

A comme Accountable (Responsable)

Œuvre de Rashid Johnson

 

À propos du look A

Notre manteau Adrienne en édition limitée nous aide à respecter nos objectifs de durabilité circulaire : il est confectionné à partir de « Fur Free Fur », une matière synthétique réutilisée provenant de nos collections Automne 2019 et Hiver 2019. Nous avons réemployé ces matériaux préexistants pour produire autant de vêtements que possible sans utiliser de nouvelle matière, et nous nous engageons à convertir les chaînes de production textile linéaires en systèmes circulaires.

 

L’œuvre

Accountability, 2020

© Rashid Johnson

 

« Le A renvoie à cette période d’anxiété et de responsabilité (accountability). La lettre s’inscrit à l’intérieur d’un carré et également hors de ce cadre. Le symbole anarchiste le représente dans un cercle. Cet A lui apporte une structure et une signification différentes. C’est voulu. » – Rashid Johnson

Rashid Johnson, né à Chicago, est un artiste conceptuel et réalisateur américain dont le travail est défini par ses représentations critiques d’un mélange d’identités raciales et culturelles, de l’Histoire des Noirs et d’un certain mysticisme.

B comme British (Britannique)

Œuvre de Peter Blake

 

À propos du look B

Ce tailleur intemporel et typiquement britannique est un clin d’œil à la formation de Stella à Savile Row, sous la direction d’Edward Sexton. Ses parents partageaient une garde-robe et un amour des vêtements sur mesure, et ont inspiré la dichotomie signature entre le féminin et le masculin que l’on retrouve dans la veste Aya oversize et le pantalon Louise. Préservez votre tailleur Stella et la planète en le lavant et le portant chez le teinturier le moins souvent possible.

 

L’œuvre

Dazzle Alphabet, Letter B, 2017

© Peter Blake

 

« Je connais Stella depuis qu’elle est enfant. Lors d’un de ses anniversaires, une fois adulte, j’ai découvert qu’elle n’avait pas de parrain. Je lui ai donc proposé d’être son “parrain la bonne fée”. » – Peter Blake

Sir Peter Blake est un ami de la famille depuis qu’il a conçu la pochette de l’album Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band des Beatles, icône sortie en 1967. Il est considéré dans le monde entier comme l’un des pères fondateurs du Pop art. Son travail, prolifique, est acclamé, notamment ses peintures et collages qui savent mettre en avant de manière inimitable le folklore britannique, à travers ses publicités, ses icônes et ses panneaux de fête foraine.

C comme Conscious (Conscience)

Œuvre de Chantal Joffe

 

À propos du look C

Notre trench sculptural Leanna est confectionné durablement à partir de matériaux végétaux. La doublure est en lin durable et l’extérieur imprimé est en coton. Son motif vache ludique est un clin d’œil entendu aux manteaux et vestes en cuir classiques. Le lin durable est une fibre respectueuse de l’environnement qui demande une quantité d’eau et de pesticides moindre par rapport au coton traditionnel.

 

L’œuvre

Naked as the Letter C, 2020

Autoportrait

© Chantal Joffe, Victoria Miro Gallery

 

« J’ai choisi de peindre la lettre C sur mon corps, car c’est mon initiale. J’ai trouvé que le meilleur moyen d’éveiller ma conscience était de devenir la lettre elle-même. » – Chantal Joffe

Chantal Joffe est célèbre pour ses peintures et ses portraits à grande échelle époustouflants, représentant typiquement des femmes et des enfants. Ses œuvres sont souvent intimes, empreintes d’humour, et révèle les préoccupations et les mœurs des femmes de tous horizons.

D comme Desire (Désir)

Œuvre d’Erté

 

À propos du look D

La désirabilité est essentielle pour la durabilité, afin de créer des pièces que les femmes rêvent de porter, qui méritent un soin particulier, qui seront choyées comme de vrais trésors. Tout l’inverse des vêtements qui ne durent qu’un temps. Ce principe est parfaitement incarné par la sensualité naturelle de notre robe Alessandra, confectionnée à partir de Q-NOVA® composé de chutes de dentelle de nylon recyclées récupérées de notre collection Été 2018.

 

L’œuvre

The Alphabet Series, 1967

© Archives Erté

 

« J’ai choisi d’associer le désir au D en référence à l’alphabet mettant en scène de divines danseuses, illustré par Erté dans les années 1920. Peu importent nos actions, nous avons toujours à cœur d’être désirables, c’est même ce qui fait tout notre plaisir dans la création de vêtements qui vont parfaitement aux femmes. » – Stella

Romain de Tirtoff est né à Saint-Pétersbourg en 1892. Connu sous le pseudonyme Erté, il passe la majeure partie de sa vie à Paris en tant qu’illustrateur et créateur de costumes et décors de films muets. Ses créations, véritables joyaux d’époque, ont servi à la MGM, aux Folies Bergères, à Harper’s Bazaar et bien d’autres encore.

Voir l'histoire

E comme Effortless (Évidence)

Œuvre de Cindy Sherman

 

À propos du look E

Le style de la femme Stella par excellence est une évidence, il est naturel et élégant, il possède un esprit libre comme celui de notre pull et pantalon en maille Soft Shape. Ils sont confectionnés entièrement en viscose écologique traçable provenant d’une forêt certifiée gestion durable en Suède.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© Cindy Sherman

 

« J’ai utilisé mon corps pour former la lettre E, en essayant d’adopter la silhouette d’une créature mystique, telle une elfe ou un esprit de la forêt pour me fondre avec le décor. Traiter ma photo de départ via plusieurs applications n’était pas ce qu’on pourrait appeler naturel, mais la photo originale l’était. » – Cindy Sherman

L’extraordinaire travail d’autoportrait de Cindy Sherman représente des femmes en utilisant l’imagerie des peintures historiques, de la mode et de la pornographie. Stella est une admiratrice de longue date du travail de Sherman et a proposé à l’artiste de sélectionner des pièces masculines et d’archives pour renverser les codes du genre dans une exposition à la galerie Metro Pictures à New York en 2020.

F comme Falabella

Œuvre de Lorenzo Vitturi

 

À propos du look F

Lancé en 2009, le sac vegan Falabella est depuis devenu un incontournable de la marque. Il a évolué en même temps que notre mission pour l’écologie : sa doublure est en polyester recyclé et les mailles diamantées de sa bandoulière chaîne sont réalisées en aluminium plus responsable. La silhouette souple de ce modèle sans cruauté a joué un rôle important dans l’attrait que représentent désormais les accessoires de luxe respectueux de la vie animale. Son impact sur l’environnement est 24 fois plus faible que les alternatives en cuir ou en daim.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© Lorenzo Vitturi

 

Lorenzo Vitturi, né en Italie, vit désormais à Londres où il exerce en tant qu’artiste multimédia. Ses compositions mêlent de la photographie, de la sculpture et des performances. Ses interventions in situ ont souvent comme fin de mettre en valeur des produits, en les déconstruisant et en attribuant un récit visuel à leur être et leur esthétique.

G comme Grateful (Gratitude)

Œuvre de George Condo

 

À propos du look G

Alors qu’elle souhaitait exprimer visuellement la gratitude qu’elle ressentait envers la communauté créative qui l’entoure, Stella a conçu la robe Laura dorée avec des matériaux réutilisés de la collection Printemps 2018. Le résultat est une pièce exclusive rare, minimisant le recours à des matières brutes et la génération de déchets.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© George Condo

 

« G comme gratitude, comme celle que je ressens d’avoir été assez chanceux pour devenir un artiste. Je suis reconnaissant d’avoir la possibilité de produire des tableaux et d’avoir un public qui les apprécie. » – George Condo

George Condo est un artiste américain contemporain loué pour ses peintures et impressions figuratives de portraits aux lignes brisées et à l’esthétique agressive. Son travail consiste la plupart du temps à recontextualiser des tableaux de maîtres en y insérant des allusions à la culture américaine contemporaine tout en mêlant leur apparence et les techniques utilisées à celles de Pablo Picasso ou Willem de Kooning.

H comme Humour

Œuvre d’Alex Israel

 

À propos du look H

L’humour est au cœur de la mission écologique de Stella. Si le développement durable est une affaire sérieuse, nous ne sommes pas toujours tenus de l’être. Pour la collection Hiver 2020, nous avons fait défiler nos mannequins en costumes d’animaux, avec le sac vegan Falabella à l’épaule. L’utilisation de matériaux non dérivés des animaux prévient la déforestation, réduit les émissions de gaz à effet de serre et l’introduction dans l’environnement de produits chimiques de tannage nocifs.

 

L’œuvre

H for Humour, 2020

© Alex Israel

 

« J’ai choisi le H parce qu’il me fait penser à un chez-soi (home), à Hollywood, au flanc de la colline (hillside) ou à un cambriolage (heist). Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai imaginé ce H comme celui du panneau Hollywood. Qui faisait de l’auto-stop (hitchhiking). Ou peut-être qu’il a été volé (hijacked) ? » – Alex Israel

Alex Israel est né et a grandi à Los Angeles. Son travail surfe sur la culture hollywoodienne et le culte de la célébrité. Il exprime sa vivacité d’esprit à travers des peintures à l’aérographe aux dégradés de couleurs joyeuses ondulant avec grâce. Il joue avec la nostalgie et la culture Americana qui infuse sa ville natale, sans jamais rechigner à y verser une dose d’humour.

Voir l'histoire

I comme Intimacy (Intimité)

Œuvre d’Urs Fischer

 

À propos du look I

La femme Stella dégage une sensualité naturelle, qui s’incarne dans un lien intime entre elle-même et Mère Nature. Stellawear respecte le corps et la planète. Cette collection polyvalente, tantôt mode de plage, tantôt lingerie, est conçue en ECONYL® provenant de fil de nylon recyclé, fabriqué à partir de déchets post-consommation et de matières plastiques des océans, ainsi qu’à partir de ROICA™️ eco-smart, des fibres élastiques de haute qualité contenant plus de 50 % de matière recyclée pré-consommation. Elle est aussi à l’épreuve des UV et résistante au chlore et à l’eau salée.

 

L’œuvre

My daughter, Charlotte MacLeod & her stuffed animals, 2020

© Urs Fischer

 

« J’étais sur Facetime avec Urs quand je lui ai demandé ce qu’il aimerait illustrer. En guise de réponse, il s’est levé et a mimé un I. Il m’a ensuite envoyé cette adorable photo de sa fille. » – Stella

Urs Fischer est un artiste visuel contemporain né en suisse. Ce n’est pas la première fois qu’il collabore avec Stella, il avait déjà participé à la collection capsule « All Is Love » et à la campagne Hiver 2017. Le travail de Fischer est subversif, il défie les limites du matériel et du conceptuel des supports qu’il emploie.

J comme Joy (Joie)

Œuvre de Hou Zichao

 

À propos du look J

La mini-robe Rory, féminine, légère et facile à porter, incarne un esprit libre inspiré de Linda, la mère de Stella. Elle est ornée de broderies fantaisie au doux coloris bleu et sa légèreté nous rappelle que la mode est joyeuse, la mode est une évasion, la mode est positive.

 

L’œuvre

J, 2020

© Hou Zichao

 

« Pour moi, la joie est l’atmosphère qui se crée en moi quand je roule sur une route ombragée et que les rayons du soleil viennent me baigner à travers le feuillage. » – Hou Zichao

Hou Zichao est un artiste multimédia chinois, créant peintures et installations au langage visuel varié. Il souhaite exprimer la rupture entre l’humanité et la Terre Mère ainsi que la distance qui existe entre l’artificiel et le naturel dans le contexte culturel contemporain. Il a étudié au Central Saint Martins Londres et au College of Art and Design de Chelsea. Des expositions lui ont été consacrées à Pékin et Shanghai.

K comme Kindness (Bonté)

Œuvre de Jeff Koons

 

À propos du look K

En gardant toujours à l’esprit la famille, nous cherchons à faire preuve de bonté envers la planète et toutes les créatures qui l’habitent. Notre pull intarsia hippie Kind est inspiré de la mère de Stella, Linda, et de sa propension à être toujours de bonne humeur. Les pièces sont joyeuses, tricotées avec des mailles épaisses et prismatiques qui paraissent faites à la main et rehaussées de broderies qui lui confèrent une dimension supplémentaire.

 

L’œuvre

Kindness, 2020

© Jeff Koons

 

« Faire preuve de bonté signifie être présent, offrir un soutien de tous les instants. J’ai illustré le fait de donner à travers le geste de la main qui tend des fleurs. C’est un symbole qui est lié à la nature et à la société et qui démontrent que la bonté est un moyen pour nous de survivre. » – Jeff Koons

Artiste Pop art légendaire vivant à New York, Jeff Koons peint et sculpte des œuvres thématiques sur la publicité, le bon goût, le plaisir, les médias et les célébrités. Ses œuvres ont inspiré certains imprimés de notre collection Été 2006 et il a déjà collaboré avec Stella pour créer un pendentif et une breloque de bracelet en platine en forme de lapin.

L comme Linda

Œuvre de Linda McCartney

 

À propos du look L

Stella puise une inspiration infinie dans les valeurs créatives, féministes et animalistes de sa mère, Linda. Leur relation s’incarne dans cette combinaison Elle, aux manches longues et à la coupe évasée sur la jambe et ajustée sur le corps, pour créer une silhouette dramatique. Elle est ornée de l’audacieux imprimé fleuri « Linda » et est entièrement confectionnée en viscose respectueuse des forêts, où un arbre est planté chaque fois qu’un autre est coupé.

 

  L’œuvre

Autoportrait sans titre, 1975

Photographer: Linda McCartney

© Paul McCartney

 

« Ma mère Linda s’est photographiée près de la pierre qui trône devant la fenêtre de la cuisine de notre ferme en Écosse. Cette maison et l’image de ma maman à cette époque, ce sont sûrement les souvenirs qui m’inspirent le plus. » – Stella

Linda McCartney était une artiste prolifique, photographe, musicienne et militante écologiste et animaliste. Elle affirmait pourtant toujours que ses plus beaux accomplissements étaient ses enfants, Heather, Mary, Stella et James.

Voir l'histoire

M comme Mindful (Bienveillance)

Œuvre de Mert and Marcus

 

À propos du look M

Cet abécédaire a vu le jour pendant le confinement, un moment de pause qui nous a permis de penser et de retourner au monde avec une conscience accrue. Nous l’exprimons dans cette robe Mara, créée à partir de viscose respectueuse des forêts réutilisée, provenant de bandes découpées de notre collection Printemps 2020 placées contre un tulle transparent pour créer du mouvement.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© Mert and Marcus

 

« Je connais Mert et Marcus depuis mes années au Central Saint Martins. Ils viennent même de m’avouer que leur première sortie entre amoureux, c’était mon exposition de master ! J’essaye d’entretenir les relations que j’ai dans ma vie, et ce n’est pas pour rien que nous sommes toujours si proches. » – Stella

Le duo de photographes Mert Alas et Marcus Piggot s’est rencontré à Londres en 1994 et est depuis devenu l’une des forces créatives les plus reconnues dans le milieu de la mode. Ils ont collaboré avec Stella lors des campagnes des collections Hiver 2011, Hiver 2012, Hiver 2013 et Hiver 2014 et ont photographié le défilé Été 2021 ainsi que cet abécédaire McCartney : collection Printemps 2021.

N comme Nature

Œuvre de Lila Azeu

 

À propos du look N

Notre marque est en symbiose avec la nature qui inspire continuellement Stella. Nos robes chemises en patchwork nature à imprimé militant pour les droits des animaux vintage ont été confectionnées à partir de t-shirts invendus. Elles sont réalisées entièrement en coton biologique, qui est cultivé sans aucun pesticide toxique persistant ou engrais chimique.

 

L’œuvre

Playground love, 2020

Mannequins : Rym Bousmid, Andrea Ferrari, Lola Cabaret-Loux

© Lila Azeu

 

« J’ai tout de suite pensé au mouvement body positive. Toutes les personnes, toutes les femmes, peu importe la pression sociale, sont belles à mes yeux. Je tiens à ce qu’elles le sachent. » – Lila Azeu

Lila Azeu est photographe, éducatrice et artiste. En 2020, elle rejoint l’école Kourtrajmé pour le cours Art et Image dirigé par l’artiste anonyme JR.

O comme Organic (Biologique)

Œuvre d’Olafur Eliasson

 

À propos du look O

Le t-shirt Faces in Places traduit notre légèreté naturelle. Célébrant la nature avec humour, ces pièces sont fabriquées en coton biologique, cultivé selon une méthode qui utilise l’eau de manière plus efficace, est bonne pour les sols et offre de meilleures conditions de travail aux agriculteurs.

 

L’œuvre

Imaginary morning eclipse, 2020

Verre coloré (dégradé de rose, jaune, bleu), argent, bois flotté

© Olafur Eliasson

 

« La lettre O fait penser au monde, non ? Ce n’est pas celui de « OK », c’est peut-être plutôt le « Ohh ». C’est sûrement un O qui est le plus proche de l’organique. J’ai donc fait un trou. J’ai ôté quelque chose. Derrière, il y a une sorte de miroir rose. Il définit quelque chose par l’absence. Participer, c’est aussi retirer quelque chose, créer de l’espace. » – Olafur Eliasson

Olafur Eliasson est un artiste visuel contemporain dont le travail mêle des éléments naturels et des dispositifs techniques de fortune pour transformer des lieux publics en univers immersifs. Il a récemment collaboré avec Stella pendant le confinement, offrant une visite virtuelle rare de son studio à notre communauté.

P comme Progressive (Progrès)

Œuvre de JR

 

À propos du look P

Adopter un point de vue progressiste est essentiel pour Stella, qui impulse un mouvement social positif et utilise la mode pour faire avancer le débat. Notre robe Phoenix incarne cette attitude, elle est réalisée en Q-NOVA®composé de chutes de dentelle de nylon recyclées récupérées de notre collection Été 2018.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© Students from JR’s Kourtrajmé art school

 

« L’énergie progressiste que JR exploite au sein de son cursus à l’école gratuite Kourtrajmé m’a poussée à faire participer ses étudiants à ce projet d’abécédaire. Le public que j’ai la chance de toucher pourra ainsi découvrir les voix de la nouvelle génération. Dans cette période tourmentée, nous devons nous rassembler et nous soutenir les uns et les autres. » – Stella

JR est le pseudonyme d’un photographe et artiste de rue français anonyme. Impulseur de progrès, son œuvre chamboule complètement les idées préconçues et l’imagerie réductrice diffusée par la publicité et les médias. Il a développé la section Art et Image de l’école d’art gratuite Kourtrajmé, à Montfermeil.

Voir l'histoire

Q comme question

Œuvre de Nick Cave et Bob Faust

 

À propos du look Q

Nous avons toujours questionné notre rapport à l’industrie de la mode, cependant, pendant le confinement, nous nous sommes aperçus qu’il était temps de questionner notre propre approche. Notre veste Elisabeth et notre pantalon Jayda forment un tailleur Stella intemporel qui reflète une féminité confiante nécessaire au changement.

 

L’œuvre

Question, 2020

Amalgame numérique d’un Soundsuit en poils synthétiques

© Nick Cave et Bob Faust

 

« Remettre en question quelque chose, c’est la première étape pour le faire évoluer. Il peut évoluer selon la situation ou la personne, selon le moment ou selon un meilleur idéal. » – Nick Cave

Nick Cave est un artiste et éducateur vivant à Chicago créant des performances visuelles sur les thèmes raciaux et sur la violence policière. Son partenaire, à la ville comme au travail, Bob Faust est typographe et designer.

R comme Repurposed (Réutilisé)

Œuvre de Taryn Simon

 

À propos du look R

Nous avons suffisamment confiance en nous pour créer des pièces rares, en édition limitée, utilisant d’anciens stocks et ainsi créer un nouveau standard de circularité. Notre veste et pantalon Patchwork Shades sont des pièces de collection, créées à partir de denim de coton biologique réutilisé, tiré des collections Été 2017 et Été 2019. Les matières réutilisées ont été découpées et assemblées en patchwork pour donner des pièces uniques tout en réduisant au maximum les déchets produits et l’utilisation de matériaux bruts.

 

L’œuvre

Untitled, 2020

© Taryn Simon

 

Taryn Simon est une artiste conceptuelle multidisciplinaire américaine. Elle vit à New York où elle emploie régulièrement des matériaux réutilisés pour ses œuvres ou donne à ses sujets une seconde vie. Elle a par exemple utilisé des déchets nucléaires vitrifiés pour créer une sculpture ou, de façon plus abstraite, livré les récits et photographié des hommes accusés à tort puis innocentés.

S comme Sustainability (Durabilité)

Œuvre de Hajime Sorayama

 

À propos du look S

En 2018, Stella a collaboré avec Adidas pour créer les toutes premières Stan Smith vegan – un autre pas vers une industrie de la mode plus durable et sans cuir. L’élevage animal est un vecteur de réchauffement climatique et de déforestation. Il génère environ 18 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. En créant une alternative qui ressemble en tout point à du vrai cuir, nous protégeons le vivant, les humains et Mère Nature.

 

L’œuvre

Untitled_S, 2020

© Hajime Sorayama

 

« Si vous penchez le S à 90°, il devient un ruban de Möbius. Pour moi, le ruban de Möbius est synonyme d’éternité et d’immortalité. » – Hajime Sorayama

Hajime Sorayama est un illustrateur et designer japonais, connu pour ses portraits érotiques ultra-détaillés de robots féminins. Il décrit son style comme « hyperréaliste ». Ses œuvres s’inscrivent dans un futur lointain et explorent les relations intimes que nous créons parfois avec des objets.

T comme Timeless (Intemporel)

Œuvre de William Eggleston

 

À propos du look T

Créer des vêtements destinés à être chéris et transmis, c’est là la véritable durabilité. Notre robe à pois Ariella intemporelle fait partie de la collection Hiver 2011. Elle est revisitée dans des matériaux contemporains : de la viscose 100 % traçable et respectueuse des forêts et de l’acétate Eastman, deux fibres de cellulose provenant des arbres. Nous avons collaboré avec des fournisseurs qui ne s’approvisionnent jamais dans des forêts anciennes, aux arbres centenaires ou menacés d’extinction afin de les préserver pour les générations futures.

 

L’œuvre

UNTITLED, 1972

© Eggleston Artistic Trust, courtesy of David Zwirner

 

« Stella et moi sommes bons amis, j’apprécie grandement sa compagnie. » – William Eggleston

Photographe parmi les plus influents de la fin du XXe siècle, William Eggleston a fait trembler le monde de la photographie en noir et blanc des années 1960 avec ses clichés colorés du Sud de l’Amérique. Très proche de Stella, il a été photographié dans notre studio en 2016 par sa sœur, Mary McCartney, et a été interviewé pour notre série #Stellavision en 2020.

Voir l'histoire

U comme Utility (Utilitaire)

Œuvre d’Émilie Pria et Paulo Accioly

 

À propos du look U

Nos pièces possèdent un style fonctionnel. Signature de Stella, la combinaison Alessia exprime parfaitement cette perspective utilitaire et le met en exergue grâce à des matériaux innovants. Elle est réalisée en tissu Pathos lisse moderne, fabriqué exclusivement pour nous en Italie à partir d’un mélange de coton biologique, de nylon et de lin.

 

L’œuvre

Bring me back, 2020

© Émilie Pria et Paulo Accioly

 

« J’ai commencé à expérimenter avec mon corps alors que Paulo prenait des photos. Nous avons essayé différents U avant que je ne courbe mon dos autant que je pouvais. C’est cette position qui nous a le plus satisfaits. » – Émilie Pria

Émilie Pria et Paulo Accioly sont deux jeunes artistes issus du cursus Art et Image de l’école Kourtrajmé de Montfermeil. Émilie est une artiste visuelle multidisciplinaire, une actrice et une musicienne vivant à Paris. Paulo est un ingénieur et photographe brésilien qui a quitté sa ville natale de Maceió pour se développer en tant qu’artiste à Paris.

V comme Vegan

Œuvre de Will Sweeney

 

À propos du look V

Puisque nous n’avons jamais fait appel à du cuir, des plumes, de la fourrure ou des peaux, toutes nos chaussures et nos sacs sont vegan, c’est-à-dire qu’ils n’utilisent aucune matière provenant d’animaux et sont sans cruauté. Nous dévoilerons bientôt la nouvelle génération de cuirs alternatifs durables à base de plantes, sans aucun produit animal. Conjuguant durabilité et désirabilité, nos bottes montantes Emilie possèdent une semelle intermédiaire en bois de hêtre certifié FSC et une semelle extérieure est conçue de manière durable en TR, un composé thermoplastique recyclable.

 

L’œuvre

Sporeburst, 2020

© Will Sweeney

 

« J’admire la philosophie éthique de Stella et ce que sa marque a fait pour conscientiser l’industrie de la mode depuis sa création. » – Will Sweeney

Will Sweeney est un illustrateur et designer basé à Londres, spécialisé dans les bandes dessinées, les motifs de vêtements et l’animation. Le lien qu’il entretient avec Stella est personnel et professionnel. Il a créé des imprimés pour notre pré-collection Automne 2015 et pour la capsule Shared en 2020.

W comme Woman (Femme)

Œuvre de Sam Taylor-Johnson

 

À propos du look W

Stella McCartney est une marque fondée et dirigée par des femmes, avec des valeurs et une vision d’émancipation féminine fortes. Notre robe Ophelia incarne la femme Stella : élégante et naturelle à la fois, inspirée de la nature.

 

L’œuvre

W girls, 2020

© Sam Taylor-Johnson

 

« J’ai quatre filles à élever pour en faire des femmes fortes. Ce sont leurs pieds que j’ai photographiés, pour évoquer le fait qu’elles puissent avancer, affronter les défis qu’elles auront probablement à affronter. » – Sam Taylor-Johnson

Sam Taylor-Johnson est une réalisatrice et photographe née à Londres, connue pour son esthétique riche et chargée. En tant que digne femme Stella, son objectif fait le lien entre le physique et le psychologique. Elle sait capter ses sujets, que ce soit de grands paysages naturels vierges ou des individus.

X comme Kiss (Baiser)

Œuvre d’Ed Ruscha

 

À propos du look X

Féminine et ludique, ce bijou d’oreille est un baiser, comme celui représenté par le X de la signature de Stella. Notre collection de bijoux Printemps 2021 exploite une série de dichotomies, des styles classiques et des designs contemporains, une élégance sans effort, une esthétique subtilement audacieuse.

 

L’œuvre

The Letter X, 2020

Pigment sec et acrylique sur papier

© Ed Ruscha, photo par Paul Ruscha

 

« Instinctivement, la lettre X fait peur. Pourtant, le X appartient à un monde de plaisir et d’affection, il symbolise des lèvres qui se pressent les unes contre les autres, un baiser et tout ce que cela implique. » – Ed Ruscha

Ed Ruscha est internationalement reconnu pour ses emblématiques œuvres pop art ironiques. Son travail s’inspire de la ville Los Angeles, donne vie à sa familiarité, son consumérisme et ses nuances de culture. Ruscha a collaboré auparavant avec Stella pour notre campagne Hiver 2016, prêtant sa police graphique signature aux visuels de la saison.

Voir l'histoire

Y comme Youth (Jeunesse)

Œuvre de Jermaine Francis

À propos du look Y

Militantisme, émancipation des genres, connectivité, la nouvelle génération nous inspire par ses prises de position retentissantes et fluides qui s’affranchissent des étiquettes pour rassembler. Notre chemise et pantalon Marble on White et notre t-shirt Marble, unisexes, sont confectionnés entièrement en coton certifié d’origine biologique, créant ainsi un uniforme pour les leaders de la lutte écologique de demain.

 

L’œuvre

A LOVE SUPREME, 2020

© Jermaine Francis

 

« Pour moi, la jeunesse c’est l’espoir. À cette époque d’intolérance et d’extrêmes, je voulais présenter une représentation d’une forme d’espoir pour le futur, un lien. » – Jermaine Francis

Jermaine Francis est un photographe vivant à Londres qui ne cesse de travailler sur des projets de photo, de mode et d’art. Entre avril et septembre, Jermaine a arpenté les rues de Londres « pour essayer de contextualiser visuellement ce qui se passait » pendant le confinement.

Z comme Zero Waste (Zéro déchet)

Œuvre de Joana Vasconcelos

 

À propos du look Z

Nous cherchons à éliminer l’utilisation de matières brutes, nous revisitons d’anciennes pièces de manière circulaire pour créer quelque chose de nouveau et surprenant. Chaque robe Gabriella est unique et magnifique dans sa rareté, et produit le moins de déchets possible. Elles sont créées à partir de bandes de tissu imprimé provenant de neuf collections de prêt-à-porter Stella : Printemps 2015, Été 2015, Automne 2015, Printemps 2016, Printemps 2018, Hiver 2018, Hiver 2019, Printemps 2020 et Été 2020. Même le patron de la robe est fait en tissu zéro déchet.

 

L’œuvre

Zen, 2020

Tissus, LED, sequins appliqués

95 x 64 x 28 cm

Collection de l’artiste

Œuvre produite en collaboration avec Stella McCartney

© Atelier Joana Vasconcelos

 

« Le principe du zéro déchet, c’est de trouver un équilibre avec la planète, arriver à une stabilité entre ce que nous consommons et ce que nous lui rendons. » – Joana Vasconcelos

Joana Vasconcelos est une artiste visuelle connue pour ses monumentales sculptures dynamiques. Elle utilise souvent des objets associés aux tâches ménagères, forgeant ainsi un commentaire et un récit de l’identité féminine d’un point de vue féministe qui remet en question les traditions et le(s) rôle(s) de la femme dans la société.

Voir l'histoire

Aucune autre publication à télécharger