Sir Paul McCartney lance un appel au MEAT FREE MONDAY pour lutter contre le changement climatique

C’est en compagnie de ses filles Mary et Stella que Sir Paul McCartney lancera le lundi 15 juin prochain la nouvelle campagne alimentaire MEAT FREE MONDAY (littéralement le lundi sans viande), une opération qui invite le public à ne pas consommer de viande un jour par semaine pour contribuer à réduire le changement climatique.

Cette campagne a déjà bénéficié du soutien d’un nombre impressionnant de célébrités du spectacle, de la politique et des sciences environnementales, comme par exemple Chris Martin, Jeff Koons, Alec Baldwin, Woody Harrelson, Doris Day, Sheryl Crow, Kevin Spacey, Kelly Osbourne, Zac Goldsmith, Gillian Anderson, Jake et Dinos Chapman, David de Rothschild, Monty Don, Sam Taylor Wood, Sharleen Spiteri, John Frieda et Ricky Gervais.

L’initiative a également reçu les faveurs des meilleurs chefs du Royaume de sa Majesté, tels que Simon Rimmer, Skye Gyngell et Bryn Williams qui se sont engagés à proposer de savoureuses recettes végétariennes sur le site Internet Meat Free Monday pour faire le bonheur de toute la famille. Certains restaurateurs, tels qu’Oliver Peyton, mettront également à l’honneur dans leurs établissements des plats sans viande.

Nous savons pour la plupart que les habitudes alimentaires influent sur notre santé, en bien ou en mal, mais les publications scientifiques publiées ces dernières années tendent de plus en plus à démontrer que les régimes alimentaires jouent également un rôle dans la santé de l’environnement.

Par exemple, l’organisme britannique Food Climate Research Network estime que la production alimentaire est responsable de 20 à 30 % des émissions de gaz à effet de serre au niveau mondial, dont près de la moitié provient du seul secteur de l’élevage. La production d’élevage relâche dans l’atmosphère des gaz tels que le méthane et l’oxyde de diazote qui se révèlent bien plus nuisibles à l’environnement que le CO2.

D’après l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le secteur de l’élevage pèse plus que le secteur de transport dans le changement climatique, avec des émissions de gaz à effet de serre au mondial respectivement de 18 % et de 13 %.

Le groupe environnemental Greenpeace estime que chaque kilo de bœuf consommé dans le monde représente à peu près le même niveau d’émissions de gaz à effet de serre qu’un avion parcourant 100 km. D’après l’ONG Compassion in World Farming, il est plus efficace pour un ménage britannique en termes de réduction des émissions de CO2 moyen de diviser sa consommation de viande par deux que de rouler deux fois moins en voiture.

L’an passé, le Dr Rajendra Pachauri, lauréat du Prix Nobel et président du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (collectif de scientifiques fournissant la plupart des informations sur le changement climatique mondial que nous lisons quotidiennement dans la presse), a annoncé que «. . . [L'] GIEC a révélé qu’en modifiant nos schémas de comportement et de mode de vie, nous contribuons à l’atténuation du changement climatique sur l’ensemble des secteurs. Par exemple, et c’est un geste à la portée de tous qui peut faire changer les choses, il suffit de modifier notre régime alimentaire en réduisant notre consommation de viande, par exemple en la supprimant de notre cuisine au moins une fois par semaine. Cette moindre consommation de viande permettra aux gens d’être plus sains et de préserver l’environnement ».

Participer chaque semaine au MEAT FREE MONDAY, c’est une méthode simple pour commencer à faire bouger les choses dans le monde. Plus il y aura de participants, meilleur sera l’impact sur l’environnement.

« Je pense que nous nous sentons pour la plupart impuissants face aux défis environnementaux, et il est parfois difficile de s’y retrouver face aux conseils permettant de contribuer de manière sensible à un monde plus sain, plus propre et plus durable. Un jour par semaine sans viande, c’est en réalité un changement profond à la portée de tous qui traite en même temps de problématiques sérieuses en termes de politique, d’environnement et de santé. Par exemple, il ne s’agit pas seulement de lutter contre la pollution, mais aussi d’améliorer notre santé, de traiter de façon éthique des animaux, de lutter contre la faim dans le monde et d’instaurer un sens de la communauté et d’activisme social ».

Sir Paul McCartney

NOTES AUX RÉDACTIONS

La campagne MEAT FREE MONDAY sera officiellement lancée le lundi 15 juin 2009.

Cette campagne bénéficie du soutien de l’association Linda McCartney Foods et possède son propre site Internet www. supportMFM.org. Le site Internet Meat Free Monday proposera des conseils utiles et publiera des recettes extraites des livres de recettes de Linda McCartney et suggérées par les chefs britanniques les plus prestigieux. Il prévoit également la création d’une communauté d’aide et d’informations pour ceux qui souhaitent découvrir comment préserver l’environnement en modifiant ses habitudes alimentaires.